bouton contact
logo
logo
marionnette aux yeux projecteurs

LES SPECTACLES
DISPONIBLES EN TOURNÉE

LE PETIT THÉÂTRE
DU BOUT DU MONDE - OPUS I

Spectacle Le petit théâtre du bout du monde


Un choix préliminaire a encadré le travail à La Chartreuse: la géographie et la physique particulières d’un territoire clôturé et sous surveillance. Secteur de vie de notre monde contemporain.
Ce LIEU évoque un territoire à la lisière de notre tranquillité, dans le hors champs du civilisé, d’un urbanisme sans identité. Le "lieu gardé" se révèlera être immédiatement ou progressivement, un lieu de stockage, de dépôt, de tous les dépôts possibles. Ce lieu est un choix POLITIQUE qui préfigure peut-être une civilisation à l’orée de la nôtre, l’infra monde d’aujourd’hui, supra monde de demain.

Ici, des êtres en marche, prolétaires du néant et du glanage, en sont les habitants tolérés. Les animaux eux-mêmes concourent à la survie et rêvent comme les hommes de liberté, en prenant conscience de l’univers qui les entoure.
Le choix de matériaux contemporains vient soutenir notre propos esthétique et scénographique, tout comme celui de la réalisation de nos personnages. Tel un atelier ouvert, le spectateur aura accès à tous les mécanismes de notre structure, où le marionnettiste lui-même déambulera à la lumière de ses multiples entités. Nous avons pris appui sur la technique du PORTRAIT au sens figuré comme au sens propre avec l’intervention de la peinture et du dessin...



LA LUNE

Spectacle La Lune


Entre fantastique et symbolique, voici un court caprice à la Goya. Petite séquence drôle, inquiétante et décousue, habitée par des êtres improbables. Allégorie où les personnages et les marionnettes, seraient ici le reflet énigmatique de nos esprits.

Synopsis
Au fond d’un entonnoir, une mare de boue qui s’agite et remue.
La lune veille sur ses créatures, au fond du marigot. On oublie souvent sous les toits de nos villes, loin de cette nature, que des monstres d’argile surgissent de cette soupe pour tourmenter nos esprits.
Qui les surveille et les guide ? Quel en est le maître suprême ? Est-ce vraiment la lune ? C’est ce que nous tenterons de découvrir dans les méandres de brume de ce théâtre de l’esprit...



LA MÉRIDIENNE

Spectacle La Méridienne


La Méridienne est un spectacle pour un spectateur, et marionnette microscopique. Il raconte la fragilité de la pensée humaine face au temps qui passe, La Méridienne en un premier temps appelé le Marotoscope, a été conçu dans un état d’esprit expérimental.
Les spectateurs, avant d’assister individuellement à la représentation, se retrouvent autour d’une table où est offerte une collation.

Notre petit théâtre est isolé, dans une pièce à part, vers lequel il faut se déplacer, dans un parcours de méandres obscurs.
Face à l’unique spectateur, une lucarne; derrière la lucarne, le minuscule rideau de scène. Le montreur de marionnettes, invisible et calfeutré dans son théâtre, commence la narration d’une parabole muette dont le geste seul des poupées définit l’évolution du drame dans un temps et un espace que l’on pourrait dénommer sacré ou métaphysique: cette « miniature » semble parler et transmettre un message du fond des âges et agir au plus profond de l’esprit du spectateur,là où règnent silence et tranquillité réelle, loin du quotidien et de la vanité de ses agitations...



LE SCRIPTOGRAPHE

Spectacle Le Scriptographe


La présentation de cet objet théâtral a eu lieu à la Mousson d'été en août 2006. Jean-Marie Piemme, David Lescot, Aurélien Recoing, Joseph Dinan, Marie Dilasser, Aziz Chouaki sont parmi les premiers dramaturges ayant participé aux séances publiques d'écriture du Scriptographe.

Imaginez un monde souterrain d'où un manipulateur d'êtres aux résonances spectrales, manœuvre des trappes au milieu d’une table et présente en guise de repas, des motifs de vies et de natures mortes, pour que les auteurs et dramaturges accoudés à leurs écritoires, s'inspirent du motif présenté par cet Hadès.

Le Scriptographe est une table, à classer dans la catégorie des gros stupéfiants hypnotiques. Remède d'approche irrationnelle de l'écriture. Il serait plus juste de dire, un trou à écriture, vortex vers lequel l'œil et la "cafetière" de l'auteur seraient aspirés, pour que l'encre se déverse gentiment comme un miaulement de chat noir, en rut. S’il s’agissait de la cabine au long court de Konrad, nous y verrions tout de même le laboratoire de Faust où Méphisto œuvrerait sous la table à la connaissance de l'œuvre...

CONTACT

THÉÂTRE DE LA MASSUE

contact@ezequiel-garcia-romeu.com

DIRECTION ARTISTIQUE

ÉZÉQUIEL GARCIA-ROMEU
+33 (0)6 49 42 49 33
ÉZÉQUIEL GARCIA-ROMEU
+33 (0)6 49 42 49 33
ezequiel.r723@gmail.com

ADMINISTRATION
DIRECTION DE LA PRODUCTION

FRÉDÉRIC POTY
+33 (0)6 64 86 52 01
FRÉDÉRIC POTY
+33 (0)6 64 86 52 01
frederic.poty@ezequiel-garcia-romeu.com

CHARGÉE DE DIFFUSION
ATTACHÉE DE PRODUCTION

NADIA LACCHIN
+33 (0)6 63 11 99 90
NADIA LACCHIN
+33 (0)6 63 11 99 90
nadia.lacchin@ezequiel-garcia-romeu.com

TECHNIQUE
RÉGIE GÉNÉRALE

THIERRY HETT
+33 (0)6 61 70 86 82
THIERRY HETT
+33 (0)6 61 70 86 82
thierryhett@gmail.com
bouton Facebook     bouton Linkedin