fr / en

Actualités


04-12-2014
Le Petit Théâtre du Bout du Monde

Le Petit théâtre du Bout du Monde est un projet de création dont j'ai souhaité qu'il se déroule en trois temps

Calendrier


<JUILLET>
LuMaMeJeVeSaDi
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31


Newsletter

Profession de foi de la compagnie

L’homme est un être en reconstruction permanente. L’art symbolique de la marionnette combiné à l’acteur, questionne au mieux cette problématique. Mon désir d’être au monde passe par ce laboratoire incertain du théâtre : travail commun qui manifeste son intelligence collective. Le laboratoire et la recherche sont ici une pratique exigeante. Ils interrogent notre conscience en espérant rejoindre l’aventure d’autres humanistes, qui à travers le cheminement de leur pensée bâtissent l’humain dans un acte philosophique, politique, ou littéraire. Le corps de la marionnette, qui se fait part de toutes nos projections, peut exprimer au mieux notre diverse condition humaine et l’ouvrir vers un art généreux qui se partage. Poser un miroir pour mener une enquête poétique, néanmoins essentielle pour nous définir face à l’univers qui nous entoure.

L’écriture dramatique est un matériau d’expérimentation complémentaire à celui de la marionnette et du théâtre. Nous avons consacré une partie de notre travail à l’adaptation d’œuvres littéraires ; Micromégas de Voltaire, les cahiers de Paul Valéry et plus récemment l’étude de Jan Kott concernant l’œuvre de Shakespeare. Actuellement nous explorons Kleist, Büchner, del Valle Inclán, Brecht, là où notre curiosité peu réinventer un imaginaire, à partir de l’ancien un monde nouveau. Mais nous prétendons avoir la folie de faire un art absolu tout en rendant nos gestes créatifs simples et sincères. La musique contemporaine, la danse et le cinéma d’animation sont les arts associés à notre recherche.

Ce travail créatif s’enrichit de la place donnée au public dans la scénographie, l’accompagnant dans un véritable voyage : spectacles de proximité, déambulations, immersion dans des univers épiques, où la scénographie intègre la salle. Ces procédés permettent d’imaginer des installations théâtrales qui se posent longtemps, et rencontrent leur public par la sérénité de leur présence.

Enfin, pour rendre accessible la lecture de nos spectacles, en privilégiant la narration, nous œuvrons pour le plus grand nombre.

Ezéquiel Garcia-Romeu

Compagnie

Après des études de guitare classique au conservatoire de Nice, et un diplôme de fin d’études, Ézéquiel Garcia-Romeu crée en 1985 sa compagnie où il exercera ses premières expériences de création. En 1990 il se forme à la mise en scène avec Jean Pierre Vincent.

Après des études de guitare classique au conservatoire de Nice, et un diplôme de fin d’études, Ézéquiel Garcia-Romeu crée en 1985 sa compagnie où il exercera ses premières expériences de création. En 1990 il se forme à la mise en scène avec Jean Pierre Vincent.

Identité artistique

Auteur de ses propres spectacles, Ézéquiel Garcia-Romeu participe activement à l’exploration de formes nouvelles, situées à la croisée de plusieurs disciplines, et à leur reconnaissance, par le monde du théâtre et ses institutions. Adaptation d’oeuvres littéraires, rénovation des classiques et des contemporains, art de la marionnette, scénographie et nouvelles technologies…, aujourd’hui, ces tendances ont trouvé toute leur place dans l’univers du spectacle vivant

Opéra

De 1987 à 2007, il met en scène des opéras pour enfants, dans le cadre des rencontres de chorales pour enfants, projet d’une grande envergure pédagogique et artistique soutenue par le département des Alpes-Maritimes, l’orchestre de Cannes dirigée par Philippe Bender et Alain Joutard : Marcel Landowski, Angélique Ionatos, John Appelton, Daniel Mesguisch, partageront successivement un même espace de création avec ces enfants, mis en scène par Ezéquiel Garcia-Romeu.

Théâtre

En 1998 il coécrit et met en scène avec François Tomsu Aberrations du Documentaliste dont l’interprète est Jacques Fornier, spectacle au 760 représentations ; le succès qu’il rencontre au Festival In d’Avignon, lui fait parcourir le monde et la France. Suivent de nombreuses créations, Micromégas, Ubu Roi, La Méridienne, Métamorphoses, Anagrammes pour Faust, Opium… éveillant intérêt et enthousiasme, affirmant le goût d’Ézéquiel Garcia-Romeu pour la rencontre avec le public, encourageant son esprit de recherche. Dès lors, ses spectacles sont programmés au Théâtre National de Chaillot, à l’Odéon, au Théâtre de la Commune, à l’Auditorium du Musée d’Orsay…

Dès lors, ses spectacles sont programmés au Théâtre National de Chaillot, à l’Odéon, au Théâtre de la Commune, à l’Auditorium du Musée d’Orsay…

En 2003, lauréat de la Villa Médicis Hors les Murs, il est invité à la Caserne d’Alousie de Robert Lepage pour créer un laboratoire d’art dramatique lié aux nouvelles technologies. Son esthétique explore des auteurs comme Voltaire, Jarry, Baudelaire, Valéry, Pessoa et fidélise autour de ses projets des comédiens comme Hervé Pierre, Mouss, Christophe Avril, Jacques Fornier… Il mettra en scène à l’automne 2011, en création au Théâtre de la Commune à Aubervilliers, Banquet Shakespeare, texte d’après les tragédies de Shakespeare, organisé par Laurent Caillon.

Son esthétique explore des auteurs comme Voltaire, Jarry, Baudelaire, Valéry, Pessoa et fidélise autour de ses projets des comédiens comme Hervé Pierre, Mouss, Christophe Avril, Jacques Fornier…

Il mettra en scène à l’automne 2011, en création au Théâtre de la Commune à Aubervilliers, Banquet Shakespeare, texte d’après les tragédies de Shakespeare, organisé par Laurent Caillon.

Ezéquiel Garcia-Romeu à été metteur en scène associé au Théâtre Granit-scène nationale de Belfort (1999-2003), au Théâtre de la Manufacture-Centre Dramatique National de Nancy (2007-2009).

Il est actuellement artiste associé au Théâtre de la Commune, centre Dramatique National d’Aubervilliers.